Focus sur la conférence de clôture du projet SUNSHINE à Bologne : les données énergétiques des bâtiments au cœur du débat

Comment décupler le potentiel des données énergétiques à l’échelle du bâtiment ? Cette question a été le fil rouge de la conférence de clôture du projet Sunshine qui s’est tenue le 14 janvier 2016 à l’Auditorium Sala Borsa de Bologne en collaboration avec le Centre Urbain de la ville.

Le projet européen Sunshine (pour Smart UrbaNServIces for Higher eNergy Efficiency) a conçu des services digitaux innovants destinés à améliorer l’efficacité énergétique aux échelles bâtiments et villes. Ces services peuvent se connecter aux infrastructures existantes de services web géographiques. Parmi les sites pilotes, la municipalité de Ferrara a été fortement impliquée à travers une expérimentation centrée sur l’évaluation de la performance énergétique à l’échelle de la ville et sur la communication en temps réel avec les gestionnaires de bâtiments. 21 bâtiments recevant chaque jour environ 1000 personnes ont été impliqués.

Durant la session dédiée aux tendances énergétiques, l’Agence Régionale de Protection de l’Environnement d’Emilie-Romagne a présenté les résultats du projet européen RESHC : 40% des municipalités de la région d’Emilie-Romagne pourraient exploiter la chaleur résiduelle provenant d’activités industrielles. Le projet ACCENT a par la suite été présenté comme un instrument d’aide à la planification énergétique dans les bâtiments, une planification qui s’avère nécessaire pour lutter contre le changement climatique.

Des experts reconnus des secteurs réglementaires, économiques et de la recherche (venant de Belgique, Allemagne, Italie, Suisse et du Royaume-Uni) ont partagé leurs expériences relatives à l’efficacité énergétique, l’internet des objets, les normes et réglementations européennes ou encore l’ouverture des données énergétiques, au cours d’une table ronde de haut niveau. Le City GML-Energy ADE (Application Domain Extension) Development Group a été présenté. Il s’agit d’une initiative sur l’inter opérabilité entre les modèles de données dans le secteur des TIC, qui s’emploie à développer une extension de modèle de données dédiée à l’énergie.

La conférence a permis de capitaliser sur l’expérience de projets européens visant à améliorer l’accessibilité des données énergétiques des bâtiments. Elle a démontré l’intérêt croissant pour ce thème et la multiplication d’initiatives au niveau européen impliquant des institutions, des autorités locales et des entreprises. Les citoyens et autres parties intéressées ont également pu prendre part à des démonstrations en direct de SUNSHINE et expérimenter les solutions disponibles relatives à la cartographie énergétique, à la connaissance de l’énergie au sein du bâtiment et au contrôle à distance de l’éclairage public.

Accédez à toutes les présentations ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*